fbpx
S'inscrire

Le PAP (Programme Accélérateur de Professionnalisation) présenté par David Hurst, Référent PAP

Fév 14, 2023 -

Nous avons eu le plaisir de discuter avec David Hurst, Référent du PAP Ferrières (Programme Accélérateur de Professionnalisation). 
Un programme unique visant à créer des expériences uniques et authentiques, qui deviendront des compétences précieuses et durables pour les étudiants.

1. Bonjour, présentez-vous 

Bonjour, je m’appelle David Hurst et je suis Responsable du Programme Accélérateur de Professionnalisation (PAP) à l’Ecole Ferrières. Je suis engagé dans ce nouveau modèle éducatif inspirant et créatif d’excellence à la française pour les futurs leaders de l’hôtellerie, du voyage et du tourisme.  Mon expérience en tant que leader polyvalent dans l’industrie hôtelière depuis plus de 29 ans en Allemagne, en Angleterre et en France reflète ces valeurs qu’en trouve dans ce modèle unique de formation. J’ai travaillé pour la compagnie Walt Disney pendant une grande partie de ma vie professionnelle. J’ai occupé le poste de Directeur opérationnel de la billetterie et du stationnement pour Disneyland Paris. J’ai dirigé et développé une équipe multiculturelle de 110 personnes de cadres et non cadres.

2. Qu’est-ce que le PAP à Ferrières ? Quel est son objectif ?

L’approche PAP (Projet Accélérateur de Professionnalisation) consiste à créer des expériences uniques et authentiques qui peuvent devenir des compétences précieuses et durables pour les étudiants. Des expériences qui leur permettront de devenir des ambassadeurs de l’excellence au sein de l’industrie hôtelière, à savoir des leaders dynamiques et humains qui contribueront à l’innovation des métiers de service.

Les étudiants sont planifiés tout au long de leur cursus académique, qu’il s’agisse d’une licence ou d’une formation professionnelle courte (cuisine ou pâtisserie), en immersion dans des entreprises réellement opérationnelles.  Ces stages permettent aux étudiants de se confronter à la réalité de leur futur métier en parallèle de leurs cours théoriques.  Cela leur permet d’articuler leurs valeurs, leurs attentes, de vivre le non négociable et d’entendre venant des professionnels ce qu’on attend d’eux en tant que futurs leaders, cuisiniers, pâtissiers et décideurs. Ils peuvent ainsi établir des relations professionnelles et personnelles, acquérir des compétences générales et spécifiques, comprendre ce qui les pousse et les motive à atteindre leurs futurs objectifs et aspirations. Cette double expérience est reconnue par les meilleurs professionnels de l’hôtellerie et de la restauration car ils quittent l’école non seulement avec un diplôme mais aussi avec un solide savoir-être, applicable immédiatement dans le milieu professionnel. Ces expériences ne peuvent être acquises qu’en vivant, apprenant et se développant dans la réalité des entreprises opérationnelles, telles que la réception de l’hôtel, le spa, la cuisine, le ménage, la boutique, la boulangerie, la restauration, etc.

3. En quoi le poste de référent PAP consiste-t-il ?

Mon rôle n’est pas seulement celui de planificateur, mais également celui de facilitateur, de garant, de coach, de développeur, de vérificateur, d’évaluateur, d’auditeur, de formateur, de communicateur et de relais. Ce sont beaucoup de chapeaux, mais je comprends le paysage de l’entreprise et les défis auxquels les chefs d’entreprise et les exploitants font face quotidiennement, ainsi que le soutien nécessaire au changement et au défi que ces immersions peuvent apporter à nos étudiants et aux entreprises. Je suis ici pour veiller à ce que chacun d’entre eux arrive, gagne, s’améliore et se développe.  Je m’assure également que tous respectent les exigences et les attentes du monde académique et du monde professionnel.  Nous avons établi dans cette approche atypique une réputation de valeur concernant nos diplômes et étudiants dans le monde de l’hôtellerie de luxe. Il est donc important que l’équipe avec laquelle je travaille, nos partenaires, veillent à ce que ces expériences, progrès, développements, soient en conformité avec les exigences de business de demain.

4. Quelles sont les compétences recherchées par les entreprises du secteur de l’hôtellerie/restauration qu’acquièrent nos étudiants tout au long de ce programme ?

Les trois dernières années ont été déterminantes pour le monde et notre vision du travail que nous faisons et de la façon dont nous le faisons. L’hospitalité a souffert et cela a entraîné des répercussions sur ce que nous recherchons en matière de leadership et de personnel.

Ce que ces secteurs exigeront

– L’adaptabilité pour naviguer dans l’inconnu.
– Les 4 C

  • Une bonne maîtrise de la communication mixte en milieu virtuel avec l’arrivée du télétravail et des plateformes collaboratives comme Teams ou Slack.
  • Plus de coopération/ collaboration pour rebondir et avancer ensemble. La coopération s’est développée pour faire corps face à un environnement plus complexe.
  • Plus de créativité pour aborder les problèmes et les changements
  • La capacité d’avoir une objectivité critique, un esprit critique pour évaluer et ajuster le processus, remettre en question la façon dont nous fonctionnons, par exemple, nous testons actuellement à l’école le Robot Plato et comment il pourrait être utilisé pour collaborer avec nous dans le monde de l’hospitalité.

Il y en a beaucoup plus selon le rôle et le pays. C’est ce que je pense, que dans les années à venir, l’entreprise demandera beaucoup plus.